Le monument funéraire est un élément incontournable de la sépulture. Il se caractérise par sa composition, sa matière et ses couleurs notamment.

Le monument funéraire est la construction en pierre ou en granit qui recouvre la sépulture. Il est régulièrement appelé pierre tombale ou tombe. Le monument funéraire est personnalisable en de nombreux points. Concernant sa personnalisation, il est préférable de respecter la personnalité et les goûts du défunt car c’est la tombe qui permet aux proches de rendre hommage à ce dernier à tout moment. C’est ainsi un élément très important.

Matière du monument funéraire

monument-funeraireDepuis l’invention des monuments funéraires, le granit est la matière la plus souvent utilisée. Il présente de nombreux avantages : plus résistant que la pierre, facile d’entretien et multiples couleurs au choix, comme le noir, le bleu ou le rose par exemple.

Toutefois, certains cimetières interdisent les monuments funéraires qui contiennent d’autres matériaux que la pierre.

 

 

Composition du monument funéraire

Le monument funéraire est composé de quatre éléments principaux : la semelle, le soubassement, la stèle et la tombale.

La semelle est la partie du monument funéraire qui est directement reliée au sol. Elle est considérée comme la fondation du monument. Elle peut-être en ciment ou granit, au choix.

Le soubassement est la base du monument funéraire. On peut y ajouter une jardinière ou un prie-Dieu par exemple.

La tombale correspond à la dalle placée horizontalement et qui couvre le soubassement. On peut faire des gravures sur la tombale ou y tailler des formes différentes.

La stèle n’est pas obligatoire. C’est la partie verticale du monument qui permet la personnalisation de la pierre tombale. Généralement, on y ajoute des inscriptions, gravures et sculptures. C’est sur la stèle qu’on grave la date de naissance, de décès et le nom du défunt.