Avant les funérailles

Les entreprises de pompes funèbres vous aident dans les formalités et déclarations après la mort : constat de décès à faire dans les 24h et déclaration de décès auprès de la mairie. Un avis de décès peut être publié dans la presse et des faire-part envoyés, mais cela n’est pas obligatoire.

Puis vient le temps de l’organisation des obsèques : le corps est en général confié à une entreprise de pompes funèbres qui le prépare pour la cérémonie funéraire. Les pompes funèbres s’occupent de tous les soins de présentation afin que le corps soit conservé au mieux jusqu’au jour J.

L’entourage doit rapidement choisir entre une cérémonie civile et religieuse et surtout entre inhumation et crémation (si le choix n’a pas été communiqué au préalable par le défunt). Dans 70% des cas, c’est l’inhumation qui est préférée, souvent pour des raisons religieuses. Le corps est mis en bière et le cercueil mis en terre ou dans un caveau individuel ou familial dans un cimetière. Une cérémonie religieuse peut être prononcée avant la mise en terre selon les traditions propres à chaque culture ou religion.

Pour la crémation, le corps est réduit en cendres, l’opération dure de 1h à 1h30. L’urne contenant les cendres est remise aux proches pour être déposée dans un columbarium, un jardin du souvenir (dans un cimetière), inhumée ou encore les cendres dispersées dans la nature (après autorisation). La crémation est choisie dans 30% des cas.


Après les funérailles

Une fois les funérailles passées, les formalités administratives ne sont pas terminées. La famille doit demander une copie de l’acte de décès à conserver. Elle doit aussi s’occuper de la succession et demander un certificat d’hérédité ou un acte de notoriété héréditaire. Les banques et organismes de crédits doivent être informés du décès afin que les comptes du défunt soient fermés.

La famille doit aussi prévenir les organismes de protection sociale, de prestations familiales (CAF), d’assurances (habitation, automobile, décès, assurance vie, obsèques).

Elle doit aussi en informer les organismes de fourniture d’énergies (électricité, gaz, eau), le bailleur, les locataires éventuels du défunt ainsi que son employeur s’il travaillait encore.

Dans les 6 mois qui suivent le décès, la succession doit être réglée, la déclaration de succession faite et les droits acquittés. Dans l’année, les revenus du défunt doivent être déclarés auprès des services des impôts.